Les clés de mon existence

Les clés de mon existence
« Je souffre d’une infirmité motrice cérébrale. Mon corps bouge dans tous les sens et je ne sais pas le contrôler. J’ai le visage sans cesse crispé, ma bouche ne se ferme pas normalement et je salive beaucoup. Je ne sais pas marcher, je suis dans une voiturette électrique. Je ne sais pas du tout utiliser mes mains ! Je ne travaille qu’avec mes pieds sur l’ordinateur. Je suis capable de communiquer en écrivant, car je ne parle pas non plus. »Mais que se passe-t-il donc dans la tête de quelqu’un qui a de la peine à s’exprimer et dont on risquerait bien de fuir le contact ?Bassel raconte ici sa naissance et sa vie en Syrie, la mort de son père et son arrivée en Belgique, sa scolarité dans l’enseignement spécialisé à Bruxelles, ses croyances religieuses — serait-ce Dieu qui l’a voulu ? — et, avec discrétion, ses difficultés face à l’amour et la sexualité.Bassel Maleki, né en Syrie en 1992, polyhandicapé, est arrivé en Belgique en 2004. Son professeur de français l’a aidé dans la rédaction de ce témoignage poignant.
Je souffre d'une infirmité motrice cérébrale. Mon corps bouge dans tous les sens et je ne sais pas le contrôler. J'ai le visage sans cesse crispé, ma bouche ne se ferme pas normalement et je salive beaucoup. Je ne sais pas marcher, je suis dans une voiturette électrique et je ne sais pas du tout utiliser mes mains! Je ne travaille qu'avec mes pieds sur l'ordinateur. Je suis capable de communiquer en écrivant, car je ne parle pas non plus. Mais que se passe-t-il donc dans la tête de quelqu'un qui a de la peine à s'exprimer et dont on risquerait bien de fuir le contact? Bassel raconte ici sa naissance et sa vie en Syrie, la mort de son père et son arrivée en Belgique, sa scolarité dans l'enseignement spécialisé à Bruxelles, ses croyances religieuses -- serait-ce Dieu qui l'a voulu?-- et, avec discrétion, ses difficultés face à l'amour et la sexualité.