Accessibilité des sites publics améliorée

La directive (UE) 2016/2102 du parlement européen et du conseil du 26 octobre 2016 relative à l'accessibilité des sites internet et des applications mobiles des organismes du secteur public est entrée en vigueur le 22 décembre 2016.

Accessibilité des sites publics améliorée

Cette directive était attendue par les personnes handicapées car sa mise en œuvre leur permettra à la fois de vivre de manière plus autonome et de participer plus activement à la vie en société.

La directive vise à rapprocher les réglementations et à assurer une harmonisation minimale de la plupart des sites Internet publics et de leurs applications mobiles. Un mécanisme de contrôle et de plaintes devra être mis en place dans chaque Etat.

La mise en œuvre se prépare dès à présent , avec pour obligation des Etats de respecter le calendrier suivant :

•23 septembre 2018 : transposition de la directive par tous les Etats et mise en place d’un mécanisme de contrôle et de rapportage ;

•23 septembre 2019 : tous les sites créés après le 23 septembre 2018 devront être accessibles ;

•23 septembre 2020 : tous les sites en activité devront être accessibles ;

•3 juin 2021 : toutes les applications mobiles devront être accessibles.

Le BDF a organisé des sessions de travail avec l’asbl AnySurfer (spécialiste de la mise en accessibilité des sites Internet), ce qui lui a permis d’épingler les défis concrets en Belgique.

Une rencontre avec le Ministre De Croo en charge de l’Agenda numérique a été sollicitée par le BDF et le CSNPH.

Le BDF considère que cette directive est un pas déterminant vers une accessibilité de tous les sites, en ce compris privés. Au-delà de l’utilité pour les utilisateurs handicapés, l'accessibilité Web profite plus largement à tous les utilisateurs notamment en ce qui concerne l'utilisabilité plus conviviale, mais aussi aux acteurs économiques sur le plan de la maîtrise de la production des contenus, des retours sur investissement et de l’image.